conquérir le monde en 5 Étapes : optimisez votre seo à l’international !

Conquérir le Monde en 5 Étapes : Optimisez votre SEO à l’International !

L’expansion de votre activité web à l’international peut être une stratégie efficace pour atteindre de nouvelles audiences, notamment en termes de référencement naturel. Cependant, cette démarche nécessite une adaptation complète aux spécificités des langues et des zones sélectionnées, telles que les caractéristiques linguistiques, les comportements de recherche et les particularités culturelles. Elle implique également de faire des choix techniques pour votre site et d’utiliser les bons outils. Dans cet article, nous vous proposons 5 conseils pour optimiser votre référencement naturel à l’international !

1. Adapter, plutôt que traduire

Si vous souhaitez rendre votre site web visible auprès des locuteurs étrangers, vous devez d’abord proposer une traduction parfaitement adaptée à la langue de vos visiteurs. Il s’agit donc d’adapter le contenu plutôt que de le traduire littéralement. Pour cela, plusieurs options s’offrent à vous :

  • Faire appel à un traducteur professionnel qui maîtrise la langue cible et qui comprend également les particularités culturelles.
  • Utiliser des outils de traduction automatique, mais en veillant à bien relire et corriger le contenu pour éviter les erreurs de traduction.
  • Faire appel à une agence spécialisée dans la localisation de sites web, qui pourra vous aider à adapter votre contenu aux spécificités de la langue et de la culture cible.

En plus du contenu de vos pages, pensez également à traduire d’autres éléments tels que le footer, les messages d’erreur, les descriptions d’images ou encore les meta descriptions.

2. Analyser les habitudes de recherche

Certaines requêtes se recoupent entre plusieurs langues, tandis que d’autres sont spécifiques à certains locuteurs. Il est donc essentiel de réaliser une analyse de votre référencement sur vos thématiques à l’aide d’un outil de SEO. Cela vous permettra d’identifier les habitudes de recherche propres à la langue que vous ciblez et les mots clés spécifiques sur lesquels vous positionner. Par exemple, deux traductions d’un même mot peuvent afficher des volumes de recherche différents.

De plus, il est judicieux de procéder à un benchmark des sites positionnés sur le même segment que le vôtre, afin d’identifier leurs pratiques (structuration du site et des contenus, type de rédaction), les mots clés sur lesquels ils se positionnent ainsi que le trafic généré.

3. Utiliser l’attribut hreflang

Lorsque vous adaptez des pages de votre site à plusieurs langues ou régions, il est essentiel de signaler aux moteurs de recherche la présence de ces différentes alternatives. C’est là qu’intervient l’attribut hreflang. Intégré dans la balise de chaque page concernée, il indique que celle-ci est une version linguistique (ou régionale) d’un contenu.

Par exemple, si vous souhaitez spécifier qu’une page donnée constitue la version anglaise d’un contenu, vous indiquerez le code suivant dans la balise

Ces balises hreflang informent les moteurs de recherche de la relation entre les différentes versions, aidant à fournir à l’utilisateur le contenu le plus pertinent selon sa langue ou sa région. Elles envoient également le signal à Google qu’il ne s’agit pas d’un contenu dupliqué, ce qui pourrait être pénalisé d’un point de vue SEO.

4. Choisir une structure d’URL adaptée

Votre site étant proposé dans plusieurs versions correspondant à différentes langues, vous devez sélectionner une structure d’URL adaptée qui sera visible dans votre adresse web. Trois options s’offrent à vous :

  • Utiliser des sous-domaines : par exemple, fr.example.com pour la version française et en.example.com pour la version anglaise.
  • Utiliser des sous-répertoires : par exemple, www.example.com/fr/ pour la version française et www.example.com/en/ pour la version anglaise.
  • Utiliser des URL avec des paramètres de langue : par exemple, www.example.com/?lang=fr pour la version française et www.example.com/?

Leave a Comment